Le Maître du Haut Rhin

«Jardin du Paradis», Le Maître du Haut Rhin, c 1410

«Jardin du Paradis», Le Maître du Haut Rhin, c 1410

Le Maître du Haut Rhin est le nom utilisé pour faire référence à un peintre anonyme du gothique tardif, actif en Europe dans le premier quart du XVe siècle. En l’absence de documentation le concernant, aucune identification définitive n’a jusqu’à présent été possible. Sa localisation dans la région de la Rhénanie supérieure, et plus particulièrement dans la ville de Strasbourg, recueille cependant un large consensus parmi les historiens d’art.

Son œuvre la plus célèbre, le «Jardin de Paradis», est conservée au Städel Museum de Francfort en Allemagne. Cette peinture sur bois, réalisée vers 1410, représente la Vierge Marie lisant dans un jardin entouré d’une muraillée crénelée, accompagnée de six saints et saintes, de même que de l’Enfant Jésus. Le tableau frappe par la délicatesse et la douceur avec lesquelles les personnages sont rendus, mais aussi par la fraîcheur de ses couleurs. La nature y est rendue avec un soin minutieux : malgré la petitesse du format (26,3 × 33,4 cm), végétaux, oiseaux et insectes y sont en effet nettement reconnaissables.

Le format du tableau fait supposer une œuvre de dévotion privée, vraisemblablement commanditée par un personnage important, abbesse ou chanoinesse par exemple, dans la mesure où le thème marial était alors surtout repris par les couvents de femmes.

 

The Upper Rhenish Master is the name used to refer to an anonymous painter of the late Gothic, active in Europe in the first quarter of the fifteenth century. In the absence of documentation concerning him, no definitive identification has yet been possible. However, his location in the area of ​​the upper Rhine, particularly in the city of Strasbourg, has a broad consensus among art historians.

His most famous work, the « Garden of Paradise », is kept in the Städel Museum in Frankfurt, Germany. This painting on wood, made around 1410, represents the Virgin Mary reading in a garden surrounded by a walled battlements, accompanied by six saints, as well as of the Child Jesus. The painting is remarkable for the delicacy and gentleness with which the characters are rendered, but also by the freshness of its colors. Nature is made with minute care: Despite the small format (26.3 × 33.4 cm), plants, birds and insects are indeed clearly identifiable.

The format of the painting makes suppose a private devotional work, probably commissioned by an important character, an abbess or canoness for example, to the extent that the Marian theme was then taken mainly by women’s convents.

Une réflexion sur “Le Maître du Haut Rhin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s