Léonard de Vinci – Bianca Sforza «La Bella Principessa»

Attribué à Léonard de Vinci, XVe siècle

Attribué à Léonard de Vinci, XVe siècle

L’attribution de cette œuvre à Léonard de Vinci fait toujours l’objet d’une controverse d’experts. Il s’agit d’un dessin à trois crayons (pierre noire, craie blanche et sanguine) et à l’encre, réalisé sur un Velin, de petite taille (33 × 24cm) en 1496. L’utilisation inusitée de ces médiums sur vélin comporte de nombreuses difficultés techniques ; elle pourrait par ailleurs  être cohérente avec les nombreuses expériences picturales réalisées par Vinci au cours de sa carrière.

Le portrait représenterait Bianca Sforza (1482-1497), qui était la fille de Ludovico Sforza et d’une de ses maîtresses Bernardina de Corradis. Au moment de ce portrait elle avait à peu près 13 ans. Leonard a peint trois autres portraits associés avec la famille ou la cour de Ludovico Sforza, La Dame à l’hermine, La Belle Ferronnière et le portrait de Ginevra de’ Benci. En 1496, au mariage de Bianca Sforza à Galeazzo Sanseverino (le commandant militaire et ami de Ludovico Sforza), une copie du livre de la Sforziada fut offert à Sanseverino comme cadeau de mariage. La Sforziada est actuellement à la Biblioteka Narodowa, de Varsovie et la feuille du portrait correspond exactement au velin et aux coutures de la reliure, correspondant à une page manquante de cet ouvrage.

The attribution of this work to Leonardo da Vinci is still the subject of controversy by experts. This is a drawing with three pencils (black stone, white and red chalk) and ink, made ​​on a Velin, small size (33 × 24cm) in 1496. Unusual use of these mediums on velin has numerous technical difficulties; it could also be consistent with the numerous pictorial experiments by Vinci during his career.

The portrait would be Bianca Sforza (1482-1497), who was the daughter of Ludovico Sforza and one of his mistresses Bernardina of Corradis. At the time of this portrait she was about 13 years. Leonard painted three portraits associated with the family or the court of Ludovico Sforza, The Lady with an Ermine, La Belle Ferronnière and the portrait of Ginevra de ‘Benci. In 1496, the marriage of Bianca Sforza to Galeazzo Sanseverino (military commander and friend of Ludovico Sforza), a copy of the Book of Sforziada  was offered to Sanseverino as a wedding gift. The Sforziada is currently Biblioteka Narodowa, Warsaw and the portrait corresponds exactly to the vellum and seam binding, corresponding to a missing page of this book.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s